You are currently browsing the tag archive for the ‘Russo’ tag.

rainforestoctopusrainforestOctopuspicture2(article à venir prochainement)

prelude aux rouages du carcan

prélude_picture8la légèreté apparente que laisse éclater chaque rayon du soleil me fait pressentir une lourdeur apocalyptique en réel décalage avec l’humeur ambiante. J’insiste sur l’emploi du pronom personnel «me», tant le message imposé par le rythme du soleil couchant me paraît être destiné. Seul au monde, l’énergie dégagée par cette force pure tend à mystifier mes premières impressions sur la faune et la flore locale. En cela, elle clive mon esprit entre l’esthétique communément agréable de la ville de Cairns, et la sensation qu’une force à l’amplitude majeure défraie chacune des dettes parsemées par l’amirauté britannique du 18ème siècle. La beauté dégagée est si pure qu’elle en devient presque malsaine, obscène dans sa virtualité. Témoin autrefois des agissements peu scrupuleux du lieutenant James Cook, tristement connu pour sa capacité à déployer les affres émergentes d’une volonté existentielle à vouloir déployer la raison, mot pour lequel son contraire demeure la meilleure définition, le soleil impose sa signalétique. D’un blanc éblouissant à un orange hérétique, le cercle chromatique semble être bouleversé le temps de cette démonstration solaire. Mais à qui profite-t-elle ? Sûrement pas à la lune de noce de ce couple, dont l’amour est aveuglément amplifié par la seule virtualité de cette manifestation. Les mains serrées, le regard lointain mais si près de leur égo respectif, la démarche lente qu’ils emploient à réaliser ce que la nature s’exécute à faire, à savoir du vent, ne dément pas le fait qu’un noir trésor se cache sous la lumière. Il suffit alors de parcourir les rues de la ville pour éveiller nos consciences. Cairns est un bécher dans lequel les contenus communautaires forment une définition clairvoyante du mot hétérogène. De l’éprouvette au bécher, du bécher au cristallisoir, la formule chimique constituante a puisé l’essence du moteur entraînant les rouages excessivement huilés de la machine terrestre…   (à suivre)